Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au fil de la saison

S'il est des choses indiscutables, le talent des acteurs de cette troupe et leur extraordinaire intuition au moment de monter une nouvelle pièce en sont deux.

Parce que j'ai été incapable d'écrire sur ces pièces juste après en avoir été spectatrices tant j'étais enthousiaste, exaltée et sans voix, voici les chroniques rapides des 4 représentations dont ils m'ont fait bénéficier.

tg STAN "Infidèles" - © Stef Stessel

tg STAN "Infidèles" - © Stef Stessel

Infidèles d'Ingmar Bergman

De cette pièce, je me souviens de l'impression de me prendre une claque. Une claque visuelle, une claque émotionnelle et puis une claque dans mes préjugés sur le théâtre car il faut reconnaître qu'elle venait clôturer ma 1ère saison au Parvis (2017-2018).

Que dire si ce n'est qu'après avoir vu 4 mises en scène de cette compagnie, je retrouve bien sûr le thème du couple et de ses problématiques (l'infidélité semble d'ailleurs un sujet de prédilection), leur sincérité de jeu, leur façon si naturelle d'évoluer d'un rôle à l'autre et de se mettre à nu, au propre comme au figuré.

C'est cette pièce qui m'a donné soif de découvrir leur travail et c'est aussi elle qui m'a ouvert les yeux sur un théâtre différent que je ne voudrai plus jamais lâcher. J'ai par la suite eu la chance de rencontrer beaucoup d'autres pièces, d'autres jeux, d'autres interprétations, et je reste certaine que tg STAN marquera pour longtemps l'histoire du théâtre et des compagnies.

Como ela morre © Filipe Ferreira

Como ela morre © Filipe Ferreira

The way she dies, de Tiago Rodrigues

Bien sûr, je ne pouvais manquer une telle occasion ! Ayant lu l'ensemble des pièces de Tiago Rodrigues, je ne pouvais manquer le passage de celle qui m'avait le plus profondément faite résonner.

Elle incarnait soudain à elle seule mes craintes, mes doutes et l'impétuosité de mes pensées. J'étais subjuguée.

Il en fallait peu alors pour que mes attentes soient irréalistes et je n'étais pas vraiment confiante à l'idée de voir des comédiens s'en emparer. Mais tg STAN n'est pas une troupe comme les autres. Chaque membre est égal au moment de faire les choix...et cela s'applique à l'auteur. Ainsi, la pièce a été montée en collaboration avec Tiago Rodrigues et nous sommes parfaitement accompagnés dans une expérience étourdissante où la fiction et la réalité se mêlent, où les sentiments s'exacerbent et emportent les nouveaux et les anciens couples dans un tourbillon.

Je suis ressortie de la salle assaillie par des réponses nouvelles aux questions que m'amenaient le texte mais légèrement mitigée. Bien sûr, heureuse d'avoir assisté à la représentation mais j'ai trouvé que cela faisait perdre une certaine magie onirique trouvée à la lecture.

L'envie quand même de revoir tg STAN dans d'autres pièces.

Chance : le Parvis propose en 2019-2020 deux-pièces montées par les tg STAN.

Trahisons de Harold Pinter ® Paul De Malsche

Trahisons de Harold Pinter ® Paul De Malsche

Trahisons de Harold Pinter

3 acteurs, 2 couples, 1 amitié et le temps qui rebrousse chemin.

L'on démarre après la fin d'une liaison, adultère, puis l'on remonte le fil. C'est du génie, c'est puissant et c'est "sincère". L'on vit la passion, l'amertume, les doutes, les premiers émois...

L'on est placé si près des acteurs que l'on entre dans l'intimité de leurs personnages, de la maison du couple à l'appartement des amants.

Je rêve de revivre cette expérience d'une pièce inversée !

Après la répétition tg STAN ® tg STAN

Après la répétition tg STAN ® tg STAN

Après les répétition d'Ingmar Bergman

Un moment trop court. Une fois de plus, un espace restreint et seulement 2 acteurs.

Puis la magie opère et nous entrons au contact d'un metteur en scène quelque peu obsessionnel et montant pour la Xème fois la même pièce.  L'actrice principal est toujours une jeune première qu'il se fait fort de repérer afin de lui proposer LE rôle.

Mais cette fois, cette jeune femme pourrait être sa fille, elle est jeune, belle, pleine de vie et elle rêve.

Elle s'énerve aussi, contre ses exigences, son expérience trop étouffante, et contre sa mère, l'une des précédentes actrices ayant tenu le rôle et avec qui il aurait eu une aventure.

Un coup mère, un coup fille, un coup personnage, l'actrice se renouvelle et crée une nouvelle ambiguïté. Alors on ne sait plus, quel couple, quelle vérité, quel avenir pour tous ces personnages.

Je suis ressortie émue et tourneboulée par cette pièce et le jeu des acteurs, toujours parfait !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Hébergé par Overblog