Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques d'un desman

Réalisé par Michel Gondry et interprété par Romain Duris (Colin), Audrey Tautou (Chloé), Gad El Maleh (Chick) et Omar Sy (Nicolas).

L'écume des jours (Comédie dramatique, 2012)

Résumé

La vie s'écoule paisiblement pour Colin, riche, beau et créatif jeune homme qui s'entoure quotidiennement de Nicolas, cuisinier et avocat hors pair qui lui sert également de maître à penser, Chick, fan invétéré de Jean-Sol Partre, et une souris grise très sympathique qui semble être le seul être au comportement logique de ce film (si si une souris!^^). C'est lors d'une soirée qu'il rencontrera Chloé, dont la douceur et la simplicité l'enchantent.

Ils décident de se marier puis partent en voyage de noces. C'est alors que Chloé tombe malade. Lorsque le jeune couple apprend que celle-ci se meurt d'un nénuphar logé dans ses poumons, la vie tourne au drame pour eux et leurs amis.

L'écume des jours (Comédie dramatique, 2012)

Critique

Quand la joie de vivre...

Ce film commence comme un film pop et coloré où la joie de vivre semble être l'état quotidien de cette société. Tout le monde est beau, agréable, un peu fou certes mais d'une folie douce qui fait plaisir à voir. La technique du "stop motion" est très bien utilisée et confère à ce film une touche supplémentaire de poésie.

La vie s’écoule paisiblement dans cet univers acidulé où tous les personnages ont une touche de romantisme et de délicatesse permettant l'attachement du spectateur.

Après un virage...

Malheureusement, le bonheur ne dure pas, du moins pas pour eux, lorsque Chloé avale ce nénuphar et commence à dépérir. Elle restera pourtant le personnage le plus joyeux de la bande dès cet instant-là et Colin commencera une descente aux enfers pour devenir morose, inquiet et endetté. Nicolas, le cuisinier et ami du couple, prends lui-même 20 ans en quelques semaines.

De son côté, Chick, qui avait seulement commencé par l'achat de tous les livres (et éditions) de Jean-Sol Partre, s'enfonce de plus en plus dans une folie qu'il ne maîtrise plus, allant jusqu'à ingérer des "pilules" de chapitres et perdre son travail dans un bain de sang causé par ses absences hallucinatoires.

Peut tourner au cauchemar!

Tout le film devient au fur et à mesure terne, voire inquiétant. Les espaces rétrécissent, les couleurs disparaissent et les personnages secondaires deviennent de plus en plus laids et "noirs" (dans leur comportement) à mesure que Chloé se meure.

Pourtant, on croit à un répit lors d'une dernière opération qui malheureusement n'aura pas l'effet escompté.

Finalement, Chloé meure et c'est tout l'univers de Colin qui s'achève en noir et blanc. Sans elle, il n'a plus rien et le film se termine en noir et blanc sur la vision de Colin devenu fou et inconsolable.

C'est un film qu'on n'attend pas là où il se place, qu'on ne comprend pas si l'on est trop carré, qui ne touchera pas les puristes mais qui ressemble à une bulle de légèreté.

On ne s'attend pas, en allant voir ce film, à la découverte d'un tel univers, si riche et "fou", et à la présence de personnages à la fois si profonds et si simples, si complets et si insouciants, si enclins à la joie mais si sensibles à la douleur. Les acteurs reflète bien cet état un peu nébuleux et se prêtent volontiers au jeu mené par le réalisateur.

On dirait un enfant au paradis de Willy Wonka (Charlie et la chocolaterie) mais finirait aux urgences pour indigestion! Ce film c'est un peu "Comment passer du paradis à l'enfer en 2h" mais je le reverrai sûrement!

L'écume des jours (Comédie dramatique, 2012)

Marie-Amandine Fouqué -

commentaires

Critiques de cinéma

Catégories

Hébergé par Overblog