Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chroniques d'un desman

Réalisé par Alexandra Leclère et interprété par Josiane Balasko (la mère), Marina Foïs (Alice) et Mathilde Seigner (Sandrine).

Maman (Drame français, 2012)

Résumé

Sandrine et Alice, deux sœurs installées à Paris, apprennent l'arrivée de leur mère. Celle-ci, absente de leur vie depuis leur départ il y a 20 ans, est bien décidée à quitter Lyon et sa vie dissolue pour déménager à proximité d'elles et se faire entretenir.

Alice, soumise à l'autorité de sa mère pourtant froide et distante, fait tout son possible pour faire tampon entre une mère insatisfaite chronique et une sœur au caractère bien trempé.

Il faudra plusieurs semaines avant que Sandrine ne se décide à venir voir sa mère afin de lui présenter ses enfants. La tension monte, les « gentillesses » fusent et le départ de l'appartement est précipité.

Une semaine plus tard, les deux filles reviennent vers leur mère, toujours d'humeur massacrante, faisant mine de vouloir s'excuser. Au final, c'est un kidnapping dans les règles de l'art qui est mis en place et nous retrouvons nos trois héroïnes sur la route, la mère shootée aux somnifères et les deux filles tendues et inquiètes pour la suite.

Elles arrivent finalement en bord de mer dans la maison d'un ami, et enferment leur mère dans une chambre avec l'obligation de regarder une vidéo qu'elles ont tournée pour exprimer leur désespoir avant d'en sortir. Nous apprenons alors la vie troublée de ces deux jeunes femmes, Alice et ses multiples IVG, Sandrine avec une vie dissolue, incapables toutes deux de trouver et connaître l'Amour après avoir été privé de celui de leur mère.

Cette dernière s'emporte, refuse de se sentir coupable et son comportement odieux amènera ses deux filles à perdre tout sang froid. Elles l'attachent alors avec une chaîne, la pointant d'un fusil, attendant un geste, un regard, un signe d'amour de la part de cette mère intolérante et désintéressée.

Il faudra du temps à ces trois femmes pour mettre à plat leurs peines et leurs colères, les non-dits destructeurs se soulèvent et toutes les trois retournent finalement à leurs vies respectives, acceptant tant bien que mal les défauts, limites et lacunes de chacune.

Maman (Drame français, 2012)

Critique

Le fil rouge : Les sentiments

C'est au final un très beau film, guidé par les émotions et sentiments de chaque protagoniste, que nous offre Alexandra Leclère pour son 3ème long métrage.

En effet, la situation, un peu lente à se poser par ailleurs, permet de « visiter » le caractère de chacun des protagonistes et l'on sent que ces personnages vivent au-delà même du film.

Du simple étonnement jusqu'à la perte totale de contrôle, toute la palette des émotions nous est offerte et nous entraîne dans un film simple mais jamais ennuyeux.

Des plans serrés : L'intimité des personnages révélée

Et c'est grâce à tous ses plans serrés sur le visage des personnages (pas de chaussures anonymes parcourant les trottoirs ici) que la magie prend vie et nous permet une insertion complète dans l'histoire.

Des personnages troublés que la réalisatrice nous offre à découvert, mis à nu par la promiscuité que l'on ressent en tant que spectateur.

Des personnages à vif surtout, jamais dans les compromis, entiers et sincères, presque mis à l'épreuve par la caméra. Aucun faux pas pour les actrices hors du commun que l'on sent sous l'emprise de ces caractères forts, de ces vies douloureuses.

Les failles sont dénudées, avec pudeur cependant.

Un scénario épuré : Une histoire mise à notre portée

Car oui, ce scénario, loin d'en faire trop, est simple lui aussi. Pas de surenchères dans les répliques, pas de rebondissements surfaits, comme si l'on s'était contenté de suivre l'histoire, peu banale, de ces trois femmes en quête d'amour.

Alexandra Leclère nous fait vivre un moment hors du temps, suspendus et pourtant concernés.

Car en effet, l'effet sous-jacent est bien la mise à contribution du spectateur. Ce film fait résonner nos failles, notre histoire, et s'inscrit comme une réflexion de notre propre vie.

Si bien que l'on ne sait plus très bien si l'on regarde un film, ou si un ami nous raconte sa vie, simplement.

Beaucoup de plans serrés, des émotions omniprésentes et très bien apportées, tant par le scénario, épuré, concis, mais lourd de sens, que par les trois excellentes actrices qui portent ces rôles, ces identités à part entière, avec brio ; ce film qui laisse perplexe et songeur... que leur arrive-t-il ensuite ? A nous d'écrire le reste !

La réalisatrice, elle, n'en dira pas plus !

Un très beau film en définitive qui permet un retour sur soi et nous fait dire que le cinéma français décidément nous étonnera toujours !

Maman (Drame français, 2012)

Marie-Amandine Fouqué -

commentaires

Critiques de cinéma

Catégories

Hébergé par Overblog